L’offre complète de de Dell de solutions pour l'industrie des médias et du divertissement (en anglais) a permis au fameux studio de postproduction spécialisé dans les effets spéciaux (VFX), Soho VFX (en anglais), de livrer 214 scènes d’effets spéciaux, pour la sortie du film Jack le chasseur de géants et avec une qualité de rendu exceptionnelle.

Grâce à une combinaison de solutions Dell, aussi puissantes qu’évolutives, dont les stations de travail Dell Precision T3500, les serveurs lames Dell PowerEdge et les moniteurs Dell UltraSharp U2410 (en anglais), le studio Soho VFX a produit l’époustouflante scène du siège du château extrêmement riche en détails, des séquences ultra réalistes d’environnements recréés, des personnages dynamiques et de très nombreuses scènes d’action mêlant arbres en flammes et simulations d’incendie.

« Pour tenir la pression et les délais très courts que nous imposent les studios de cinéma, nous avons misé sur des stations de travail Dell et leur ferme de rendu de manière à produire 24 heures sur 24 tout en continuant à créer des scènes en parallèle », explique Keith Sellers, superviseur 3D chez Soho VFX. « Les solutions Dell ont bien supporté le stress et nous ont apporté les niveaux de stabilité et de calcul qu’il nous fallait pour produire des séquences de qualité dans les temps. »

 Les stations de travail et serveurs Dell ont aidé à créer les vastes décors du film, comme la juxtaposition d’arbres enflammés très réalistes et de l’eau sur le somptueux château en arrière-plan. Une forêt extrêmement dense a aussi été créée en infographie avec plus de 2,5 millions d’arbres entièrement modélisés. Cette séquence de 30 secondes a nécessité plus de 125 heures et 192 machines. Malgré ces contraintes intenses, les serveurs Dell PowerEdge « ont fait preuve d’une grande robustesse et nous ont permis de tenir les délais », conclut Todd Michael Smith, directeur des technologies de l'information de Soho VFX.

 Pour les scènes du château de Jack le chasseur de géants, Soho VFX a créé un modèle en 3D de la bâtisse en s’inspirant de dessins fournis par le studio de cinéma. L’équipe spécialiste des textures a appliqué différents matériaux et nuanciers à ce modèle, puis un artiste de tracking s’est servi des plaques d’arrière-plan tournées au préalable pour faire correspondre numériquement les mouvements de la caméra. L’équipe des effets dynamiques a complété la séquence avec des effets de fumée, de feu ou d’eau. Puis est le venu le tour de l’ingénieur spécialiste des éclairages qui a fait correspondre les effets de lumière à ceux de la plaque d’arrière-plan, avant d’envoyer la prise à la ferme de rendu Dell. Une fois les rendus obtenus, un compositeur assemble et intègre les différentes calques, il corrige les couleurs et applique l’image finale à la prise. Une simple panne de mémoire des stations de travail ou un ralentissement des performances des serveurs en cours d’exécution du rendu et ce sont des mois du calendrier - qui auraient pu être retardés, avec de très lourdes pertes financières à la clé pour Soho VFX.

 Pour éviter que ça n’arrive et réussir à produire ces effets spéciaux intensifs en données, Dell a aidé Soho VFX à compléter sa ferme de rendu avec 20 % de serveurs lames Dell PowerEdge M610 en plus en moins de 10 jours. Le studio a également procédé à une mise à niveau des serveurs lames, passant de quatre processeurs centraux Intel® Xeon® 5500 cadencés à 2,26 GHz à six processeurs centraux Intel® Xeon® 5600 cadencés à 3,06 GHz. Résultat : Dell a surpassé les attentes de Soho VFX, leur faisant gagner une journée sur le calendrier avec des temps de réponse réduits de 55 % environ.

 Les artistes de Soho VFX reconnaissent que l’achat de stations de travail Dell Precision T3500 supplémentaires est pour beaucoup dans le fait que les équipes des effets dynamiques, de modélisation et d’animation soient parvenues à boucler le projet aussi vite. Les systèmes leur ont permis de traiter d’énormes fichiers de données et d’exécuter des applications multi-thread et hautes performances, comme Autodesk Maya pour l’animation 3D et The Foundry’s Nuke (en anglais) pour la composition numérique. Les stations de travail Dell, certifiées pour les applications de création de contenus numériques les plus exigeantes, sont celles que Soho VFX utilise de préférence depuis plus de huit ans « pour leur fiabilité et leurs performances sans faille », selon Todd Michael Smith.

 « Nous sommes très fiers de compter Soho VFX parmi nos clients et partenaires depuis plus de 8 ans maintenant », ajoute Chad Andrews, en charge de la stratégie de Dell pour les secteurs verticaux des médias et du divertissement. « La performance de Soho VFX avec Jack le chasseur de géants est un bon exemple de ce que Dell apporte aux clients de ce secteur sans cesse plus nombreux à nous solliciter. La production d’effets spéciaux requiert des techniques de plus en plus complexes et donc des technologies de pointe, plus fiables que jamais. »

 Le studio Soho VFX de Toronto est spécialisé dans les effets spéciaux depuis 2002. Ses salariés maîtrisent parfaitement les attentes des producteurs et les contraintes que leur impose l’industrie cinématographique. Au fil des années, les équipements Dell ont su évoluer pour accompagner la croissance de Soho VFX et les aider à satisfaire les demandes les plus extrêmes, comme en attestent les effets visuels impressionnants de productions récentes, comme L’incroyable Hulk ou The Love Guru.

 Autres sources d’information :