|

5 workloads à migrer dans le cloud en priorité

Open
Windows Server
 
5 workloads à migrer dans le cloud en priorité
 
 Les entreprises déplacent peu à peu leurs applications dans le cloud. Voici 5 priorités à prendre en compte pour choisir quelle sera votre prochaine étape vers le nuage informatique.
 
 Par Beatrice Hass | Publié le 05/08/15.
 
 À mesure que les entreprises apprivoisent le cloud computing, elles prennent conscience des atouts de ces infrastructures et des bénéfices qu’elles peuvent en tirer. Pour autant, pas question de migrer l’ensemble des ressources dans le nuage ; des choix doivent donc être réalisés quant aux workloads à migrer en priorité. Comment décider quelle application devra prioritairement prendre la voie du cloud ? Voici 5 préoccupations majeures qui peuvent aider les entreprises à faire leur choix.
 
 5 workloads à migrer dans le cloud en priorité
 
 1 - Le workload irrégulier - Anticiper les pics de charge
 

 

 Quand un site marchand expérimente des pics d’affluence, en période de soldes et de fêtes par exemple, il peut être intéressant d’exploiter le cloud public, afin de supporter cette augmentation de la capacité informatique requise. Cette stratégie dite de débordement, ou « bursting », offre une grande flexibilité aux entreprises dans la gestion de leurs workloads. Elle permet, en cas de hausse temporaire d’activité sur une application, de provisionner très rapidement les ressources CPU ou stockage nécessaires sans investissement lourd, puis de retourner ensuite à son infrastructure de base.
 
 2 - Le workload critique - Se préparer au sinistre
 
 Quand une panne intervient, suite à une coupure de courant par exemple, les entreprises doivent s’assurer que leurs applications continueront de fonctionner. Le basculement, ou « failover », consiste à passer automatiquement sur une autre version de l’application. Celle-ci peut être hébergée sur un second site de la société ou sur une plateforme de cloud public.
 
 3 - Le workload chronophage - Automatiser la gestion
 
 Une plateforme de gestion du cloud permet d’automatiser de nombreuses tâches auparavant chronophages pour les équipes IT. Provisionnement de ressources, sauvegardes ou reprise après sinistre, toutes ces missions peuvent être automatisés à travers une console de Cloud Management. Les administrateurs peuvent simplement allouer ou retirer des ressources internes ou externes aux workloads de leurs choix ou mettre en place des règles qui automatiseront les processus.
 
 4 - Le workload client - Donner la priorité au client
 
 Lorsqu’elles choisissent quelle application bénéficiera des ressources cloud, les entreprises et organisations doivent toujours donner la priorité aux applications destinées aux clients et utilisateurs finaux, plutôt qu’aux outils de back-office. Une stratégie hybride peut ici prévaloir, avec l’externalisation de l’applicatif et le maintien sur site de la base de données associée contenant les données personnelles des clients par exemple.
 
 5 - Le workload hérité - Moderniser les applications métier
 
 Toutes les entreprises ont leur lot d’applications métiers développées il y a de nombreuses années et utilisées depuis sans refonte majeure. Le passage de ces applications dans le cloud est un bon moyen de réaliser un travail de modernisation en améliorant la qualité de service, la disponibilité et les performances et la consommation énergétique.
  

Pour aller plus loin
Cloud public : le verdict8 conseils pour faire adopter le VDI à vos utilisateurs
Un Cloud oui, mais rien qu à moiLe cloud en quête de confiance
Les plus lus

 DELL HUB Entreprise – Cloud - Le Cloud avance, la sécurité patiente



DELL HUB Entreprise – Windows Server : Pourquoi migrer (et pour aller où) ?

 

DELL HUB Entreprise – Mobilité - Etude : La révolution des modes de travail