|

Stratégie 3C : innovations dans le design des emballages

Nous avons tous, à un moment ou à un autre, fait l’expérience de problèmes avec les emballages. Des boîtes sophistiquées que vous ne pouvez pas recycler, de grandes boîtes pour un petit produit et dans le pire des scénarios imaginables, des montagnes de mousse dont vous ne savez que faire. La gestion de ces déchets n’est pas sans poser problème. Chez Dell, nous cherchons à développer des solutions innovantes pour résoudre cette problématique avec un objectif final, celui d’aider nos clients à réduire leurs déchets d’emballages. Reflet de cet engagement, notre stratégie d’emballage 3C se concentre sur trois points : la taille et la forme (Cube), le choix des matériaux (Content) et la recyclabilité (Curb).

Cube : un emballage de taille adaptée

La forme et la taille de l’emballage sont très importantes pour son impact écologique sur l’ensemble de durée de vie. L’espace perdu à l’intérieur de l’emballage n’est rien d’autre que du gaspillage. Par ailleurs, les suremballages réduisent le nombre de produits par palette, et font ainsi augmenter les coûts associés à la livraison de ces produits.
Les emballages 3C
Les ingénieurs qui travaillent sur nos emballages s’emploient sans relâche à développer de nouvelles configurations destinées à diminuer la quantité de matériaux utilisés dans l’emballage, tout en réduisant la taille de la boîte, ce qui nous permet de faire tenir davantage de boîtes sur chaque palette lors de l’expédition. En plus des avantages environnementaux et financiers, ces nouvelles configurations peuvent contribuer de manière significative à réduire le temps de déploiement et à minimiser les besoins sur le plan du stockage.

Content : utiliser les bons matériaux

L’emballage est constitué d’une combinaison de matériaux. Dans notre processus de conception, nous prenons en compte le cycle de vie complet des matériaux de l’emballage, en cherchant à sélectionner ceux qui protègeront le mieux le produit, tout en minimisant l’impact écologique de l’emballage. Nous veillons également à ce que notre choix de matériaux fasse sens, en utilisant ce qui se fait localement, réduit l’empreinte carbone de l’emballage et peut même créer de nouveaux emplois.

Forte d’une longue tradition d’innovation, notre équipe mise sur la créativité dans le choix des matériaux et dans ses approches. En 2009, nous étions les premiers à utiliser un emballage en bamboo(En anglais). Ce bambou, plante légère disponible à proximité de nos sites de production et rapidement renouvelable (mais très différente de celle dont se nourrissent les pandas) est une excellente alternative, pour certaines expéditions, à la mousse dérivée du pétrole.

Chercher l’inspiration dans la nature nous a conduits, en 2011, à mettre au point un emballage à base de champignons(En anglais). Ces coussins sont cultivés, et non fabriqués, en ajoutant des déchets agricoles courants, comme les coques de la plante de coton, à un mélange de mycélium. Puis, nous mettons le tout dans un moule. Ces champignons possèdent les mêmes propriétés de robustesse et de protection que la mousse, mais leur empreinte est bien moindre et ils sont biodégradables (mais pas très savoureux). Ces coussins protègent certaines de nos expéditions les plus lourdes en Amérique du nord.

Ces succès nous ont poussés à développer d’autres emballages innovants, comme plus récemment avec l’utilisation de déchets plastiques déversés dans l’océan(En anglais). En récupérant ces déchets, nous en soulageant les océans et leur donnons une seconde vie en les recyclant dans l’économie.

Pour aller encore plus loin dans l’économie de déchets, nous utilisons, dans la plupart de nos matériaux de rembourrage, beaucoup de matériaux de contenus courants recyclés. Des spécificités existent en fonction de la région du monde et du produit expédié, mais tous incluent du polyéthylène haute densité thermoformé (PEHD), fait à partir de plastique d’objets recyclés, dérivé de pots à lait ou de bouteilles de détergent. Nous utilisons aussi de la pâte à papier moulé, fabriquée à partir de papier recyclé, pour certains de nos ordinateurs de bureau. Dans les deux cas, nous redonnons de l’usage à des matériaux couramment recyclés.

Actuellement, plus de 94 % de nos emballages (en poids) sont fabriqués à partir de matériaux provenant de ressources durables.



Curb : réaliser des emballages facilement recyclables
Les encarts de rembourrage en bambou Lorsque votre nouveau produit arrive, le stockage ou la manière de vous débarrasser de l’emballage et de vos vieux produits ne devrait pas être un souci. Nous proposons de multiples options pour faciliter le recyclage des produits chez vous ou sur votre lieu de travail, et 94 % de nos emballages (en poids) sont recyclables ou compostables dans le cadre de programmes municipaux classiques de recyclage ou de compostage.
Notre engagement à garantir que nos emballages sont recyclables ou biodégradables fait partie intégrante de notre approche de conception circulaire. Nous opérons également divers programmes spéciaux dans le cadre desquels les matériaux d’emballages peuvent être réutilisés dans la logistique inverse. Nos équipes du service après-vente réutilisent les boîtes en moyenne 7 fois avant leur recyclage (veuillez nous excuser de l’aspect usé le cas échéant), et nous avons mis en place une initiative pilote basée sur des crédits, en partenariat avec des sociétés de logistique, visant d’une part à réutiliser les emballages récupérés et, d’autre part, à récompenser les clients utilisant des emballages de retour réutilisables.

Pour en savoir plus sur les types d’emballages spécifiques que nous utilisons, consultez notre guide du recyclage des matériaux d’emballages courants(En anglais).