Support pour Dell EMC iDRAC Service Module

Summary: iDRAC Service Module (iSM) est un service de système d’exploitation léger qui améliore l’intégration des fonctionnalités du système d’exploitation avec l’iDRAC et qui peut êtreSee more

Article Content


Symptoms
Dell EMC iDRAC Service Module

Integrated Dell Remote Access Controller Service Module

  • Étend la gestion iDRAC aux systèmes d’exploitation hôte pris en charge
  • Fournit à l’iDRAC des informations relatives au système d’exploitation
  • Service logiciel léger avec un encombrement minimal de l’hôte

L’Integrated Dell Remote Access Controller (iDRAC) Service Module (iSM) est une application logicielle légère, disponible en option, qui peut être installée sur des serveurs PowerEdge. Le iDRAC Service Module complète les interfaces iDRAC : Interface utilisateur graphique (GUI), RACADM CLI, Redfish et Web Service Management (WSMan) avec des données de surveillance supplémentaires. L’architecture iDRAC Service Module utilise la communication de sockets IP, fournit des données supplémentaires de gestion des systèmes (système d’exploitation/pilote de périphérique) à l’iDRAC et fournit aux consoles un-à-plusieurs un accès aux données de gestion des systèmes via des interfaces standard du système d’exploitation.

 
 

Fonctionnalités de l’iDRAC Service Module

Informations sur le système d’exploitation

Server Administrator partage actuellement avec iDRAC des informations sur le système d’exploitation et le nom d’hôte. L’iSM fournit à iDRAC des informations similaires, telles que le nom du système d’exploitation hôte, des informations sur l’adresse IP de l’hôte du serveur, la version du système d’exploitation et le nom de domaine complet (FQDN). Les interfaces réseau sur le système d’exploitation hôte s’affichent également. Par défaut, cette fonction de surveillance est activée. Cette fonction est disponible même si Server Administrator est installé sur le système d’exploitation hôte.

Réplication des journaux Lifecycle Controller dans le système d’exploitation

Réplique les journaux de Lifecycle Controller (LC) dans les journaux du système d’exploitation. Tous les événements pour lesquels l’option OS Log est activée comme cible (dans la page Alerts ou dans les interfaces RACADM ou WSMAN équivalentes) sont répliqués dans le journal du système d’exploitation à l’aide d’iSM. Ce processus est similaire à la réplication System Event Log (SEL) exécutée par Server Administrator.

L’ensemble des journaux par défaut à inclure dans les journaux du système d’exploitation sont les mêmes que ceux configurés pour les traps/alertes SNMP. Seuls les événements consignés dans le journal LC après l’installation d’iSM sont répliqués dans le journal du système d’exploitation. Si Server Administrator est installé, la fonction de surveillance est désactivée pour éviter les doublons d’entrées SEL dans le journal du système d’exploitation.

À partir d’iSM 2.1, vous pouvez personnaliser l’emplacement de réplication des journaux LC. Par défaut, les journaux LC sont répliqués dans le groupe System du dossier Windows logs de Windows Event Viewer. Vous pouvez répliquer les journaux LC vers un groupe existant ou créer un nouveau dossier dans le dossier Applications and Services Logs de Windows Event Viewer.

Fonction de récupération automatique du système

La fonction de récupération automatique du système est une horloge matérielle, qui est utilisée pour réinitialiser le serveur en cas de défaillance matérielle. La fonctionnalité permet d’effectuer des opérations de récupération automatique du système, par exemple un redémarrage, un cycle d’alimentation ou une mise hors tension après un intervalle de temps spécifié. Cette fonction est activée uniquement lorsque l’horloge de surveillance du système d’exploitation est désactivée. Si Server Administrator est installé, la fonction de surveillance est désactivée pour éviter les doublons de l’horloge de surveillance.

Windows Management Instrumentation Providers

La fonction Windows Management Instrumentation Providers disponible avec iSM permet d’exposer les données matérielles via Windows Management Instrumentation (WMI). WMI est un ensemble d’extensions de Windows Driver Model, qui fournit une interface de système d’exploitation permettant aux composants instrumentés de fournir des informations et des notifications. WMI est l’implémentation Microsoft des normes Web-Based Enterprise Management (WBEM) et Common Information Model (CIM) de la DMTF (Distributed Management Task Force) pour gérer le matériel, les systèmes d’exploitation et les applications de serveur. WMI Providers facilite l’intégration aux consoles de gestion de systèmes telles que Microsoft System Center et permet d’exécuter des scripts pour gérer les instances de Microsoft Windows Server.

Collecte SupportAssist

La fonction de collecte SupportAssist dans iDRAC permet de recueillir des données pertinentes sur le matériel, le système d’exploitation et les applications, et de compresser ces informations. Avec iSM 2.0 ou versions supérieures, l’outil OS Collector recueille automatiquement des informations pertinentes sur le système d’exploitation et le matériel. Collecte automatique des journaux de support, y compris la collecte des informations sur les systèmes d’exploitation et les applications avec TSR.

iSM vous permet de réduire le nombre d’étapes manuelles nécessaires pour collecter le rapport de support technique (TSR) puisque le processus de collecte est automatisé.

Remarque : cette fonctionnalité est disponible par défaut depuis l’iDRAC Service Module version 2.0 sur des systèmes exécutant des systèmes d’exploitation Microsoft ou Linux pris en charge.
REMARQUE : la fonction de collecte des journaux du système d’exploitation d’Automatic Technical Support Report n’est pas prise en charge sur CentOS.

Prise en charge du retrait de disques SSD NVMe PCIe

Retrait d’un disque SSD (Solid State Device) NVMe (Non-Volatile Memory Express) PCIE (Peripheral Component Interconnect Express) sans arrêter ou redémarrer le système. Lors du retrait d’un appareil, vous devez arrêter toutes les activités associées à ce dernier afin d’éviter toute perte de données. Pour éviter toute perte de données, utilisez l’option Prepare to Remove qui arrête toutes les activités en arrière-plan associées à l’appareil, ce qui vous permet ensuite de retirer le disque SSD NVMe PCIe.

Réinitialisation matérielle de l’iDRAC à distance

Grâce à l’iDRAC, vous pouvez surveiller les serveurs pris en charge pour détecter les problèmes critiques au niveau du matériel, des logiciels ou du firmware du système. Bien que cela soit très rare, il peut arriver qu’un iDRAC cesse de répondre. Auparavant, cette situation obligeait le client à éteindre le serveur en débranchant l’alimentation du serveur. Désormais, si un iDRAC ne répond plus, la fonctionnalité de réinitialisation matérielle de l’iDRAC à distance vous permet d’effectuer une opération de réinitialisation à distance de l’iDRAC sans avoir à arrêter le serveur. Des privilèges d’administration sur le système d’exploitation hôte sont nécessaires pour utiliser cette fonctionnalité. La fonction de réinitialisation matérielle de l’iDRAC distante est activée par défaut.

Accès iDRAC via le système d’exploitation hôte

Avec les serveurs Dell PowerEdge, gérez le matériel ou le firmware d’un appareil via iDRAC en configurant un réseau dédié iDRAC. Via le port réseau dédié, accédez aux interfaces iDRAC telles que l’interface utilisateur, les interfaces WSMAN et RACADM ou encore le client Redfish.

La condition préalable à la gestion du matériel ou du firmware consiste à disposer d’une connexion dédiée entre un appareil et l’interface iDRAC prise en charge. Grâce à la fonctionnalité d’accès iDRAC via le système d’exploitation de l’hôte, connectez-vous à une interface iDRAC à partir d’une adresse IP ou d’un hôte du système d’exploitation, quelle que soit la connexion entre un appareil et un réseau dédié iDRAC. Cette fonctionnalité surveille le matériel ou le firmware, même si l’iDRAC n’est pas connecté aux serveurs.

Prise en charge intrabande des alertes SNMP iDRAC

L’iDRAC est un outil de gestion et de surveillance de serveurs hors bande, qui permet d’enregistrer dans le journal les traps/alertes SNMP. Toutefois, du point de vue de la gestion des systèmes sur le système d’exploitation hôte à l’aide d’un agent intrabande, l’alerte SNMP reçue du système d’exploitation hôte a plus de poids que les traps reçus de l’iDRAC. Lors de la réception d’une alerte de SNMP à partir d’iDRAC, il est difficile de déterminer la source de l’alerte puisqu’il elle provient d’une adresse IP de l’iDRAC et non de l’adresse IP du système.

À partir d’iSM 2.3, vous pouvez recevoir des alertes SNMP à partir du système d’exploitation hôte, de façon similaire aux alertes générées par l’iDRAC.

Activation à distance de WSMAN

Grâce à la fonction d’informations WMI, vous pouvez maintenant vous connecter à l’espace de nommage WMI du système Microsoft Windows hôte pour surveiller le matériel du système. L’interface WMI sur l’hôte est activée par défaut et vous pouvez y accéder à distance. Si vous souhaitez cependant accéder aux interfaces WMI à l’aide de l’adaptateur WMI de WINRM, vous devez l’activer manuellement, car il n’est pas activé par défaut. Cette fonction vous permet d’accéder à distance à l’espace de nommage WMI de WINRM en l’activant lors de l’installation.

Installation en usine d’iDRAC Service Module pour Microsoft Windows (au choix du client)

iSM peut désormais être installé en usine pour le système d’exploitation Microsoft Windows. Si iSM est pré-installé, vous serez en mesure d’accéder rapidement aux journaux et documents de support critiques. Si vous sélectionnez une installation d’usine du système d’exploitation Microsoft Windows, vous pouvez choisir d’installer iSM à partir des options disponibles.

  • iSM – Enabled : permet l’installation en usine d’iSM dans le système d’exploitation Windows.
  • iSM – Disabled : cette option est destinée aux clients qui ne souhaitent pas qu’iSM soit installé dans le système d’exploitation.

Surveillance S. M. A. R. T

La fonctionnalité de surveillance S. M. A. R. T prend en charge les disques durs activés avec SATA en mode AHCI. Elle offre la possibilité de surveiller les alertes S. M. A. R. T via les méthodes d’audit prises en charge par l’iDRAC pour les disques durs sous contrôleur de chipset SATA. Auparavant, les alertes étaient surveillées par n’importe quel utilitaire Open Source pour surveiller les disques durs configurés en mode RAID.

FullPowerCycle

La fonctionnalité FullPowerCycle permet de réinitialiser l’alimentation auxiliaire d’un serveur. De plus en plus de matériels de serveur s’exécutent sur une alimentation auxiliaire de serveur. Or, pour résoudre certains problèmes de serveur, vous êtes obligé de débrancher physiquement le câble d’alimentation du serveur pour réinitialiser le matériel fonctionnant sur une alimentation auxiliaire. Il faut donc que quelqu’un débranche ou branche physiquement les câbles d’alimentation, ce qui entraîne des coûts et des complications importants tant pour les clients que pour le personnel de support. La fonctionnalité FullPowerCycle permet à l’administrateur de connecter ou déconnecter l’alimentation auxiliaire à distance sans avoir à se rendre dans le centre de données. Cette fonctionnalité est prise en charge sur iDRAC9.

SupportAssist on the Box

SupportAssist permet de gagner du temps et de rationaliser les incidents de support technique. Une collecte basée sur un événement permet d’ouvrir une demande de service auprès de SupportAssist. Les collectes planifiées facilitent la surveillance et la gestion de votre environnement. Ces collectes couvrent les données matérielles, les logs de contrôleur RAID, le système d’exploitation et les données d’application. Les fonctionnalités prises en charge sont les suivantes :

  • Enregistrement de SupportAssist : iSM prend en charge l’enregistrement de SupportAssist. Il s’agit d’une activité ponctuelle. Vous pouvez saisir les informations requises, telles que nom, adresse e-mail, adresse postale et numéro de téléphone, pour compléter l’enregistrement.
  • Collecte SupportAssist : la fonctionnalité de collecte SupportAssist dans iDRAC permet de recueillir des données pertinentes sur le matériel, le système d’exploitation et les applications, et de compresser ces informations.
  • SupportAssist offre également les avantages suivants :
    • Identification proactive des problèmes
    • Création automatique d'un dossier
    • Initiation d’un contact de support par un agent du support technique Dell

Corrélation des événements logiciels aux pannes matérielles pour Microsoft S2D

Les logs d’événements relatifs aux alertes ou aux événements de pools de stockage de matériel sont surveillés par l’iSM grâce à la fonctionnalité de corrélation de stockage serveur. Le sous-système de stockage serveur est actuellement surveillé lorsque les contrôleurs de stockage Dell EMC sont utilisés en mode RAID. Toutefois, dans Storage Spaces (SS) or Storage Space Direct (S2D), le sous-système de stockage serveur est surveillé en mode transfert, ou le chipset SATA est utilisé pour créer le pool de stockage. Cette fonctionnalité permet de fusionner les alertes matérielles couvertes par le log LifeCycle avec les alertes logicielles couvertes par les logs du système d’exploitation, et de les enregistrer dans les logs Lifecycle de l’iDRAC. Cette fonctionnalité est installée avec le package iDRAC Service Module et est activée par défaut. L’utilisateur peut modifier ses préférences dans les paramètres de l’iDRAC. Dans le cadre de la surveillance, iSM vérifie les logs pour identifier les éventuels échecs et avertissements. iSM intégrera les événements de corrélation SS sur l’hôte à un événement LC équivalent.

iSM SupportAssist Disk Auto Dispatch

Dans le cadre des alertes prédictives, si le serveur rencontre l’un des événements de SNMP suivants : PDR16 et PDR63, une recommandation est envoyée par e-mail à partir de Dell EMC e-mail concernant l’envoi de la défaillance prédictive ou d’un bloc de disque défectueux tel que les disques SSD soumis aux conditions générales de licence qui prévalent. Pour l’envoi de pièces, une adresse de service doit être indiquée à Dell EMC. Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur les systèmes d’exploitation Windows et Linux.

iDRAC GUI Launcher

Pour lancez l’interface utilisateur de l’iDRAC à partir du système local, double-cliquez sur l’icône iDRAC GUI Launcher. La page de connexion à l’interface iDRAC s’ouvre dans le navigateur par défaut ; vous pouvez utiliser les informations d’identification iDRAC pour vous connecter à la page d’accueil de l’iDRAC. Cette fonction est prise en charge uniquement sur les systèmes d’exploitation Microsoft Windows.

Authentification unique (SSO) à l’interface utilisateur de l’iDRAC à partir du Bureau des administrateurs du système d’exploitation hôte

À partir d’iSM version 3.4, la communication des données entre l’iSM et l’iDRAC se produit par le biais de sockets USBNIC INET protégés par TLS. Cela garantit la protection de toutes les données transmises entre l’iDRAC et l’iSM via USBNIC. L’iSM et l’iDRAC utilisent des certificats auto-signés pour contrôler l’authentification. Les certificats auto-signés ont une validité de 10 ans. De nouveaux certificats auto-signés sont générés à chaque installation de l’iSM.

Sécurité renforcée des communications entre l’iSM et l’iDRAC à l’aide du protocole TLS

À partir d’iSM version 3.4, la communication des données entre l’iSM et l’iDRAC se produit par le biais de sockets USBNIC INET protégés par TLS. Cela garantit la protection de toutes les données transmises entre l’iDRAC et l’iSM via USBNIC. L’iSM et l’iDRAC utilisent des certificats auto-signés pour contrôler l’authentification. Les certificats auto-signés ont une validité de 10 ans. De nouveaux certificats auto-signés sont générés à chaque installation de l’iSM.

 

Tableau de bord iDRAC9

Améliorations apportées à Dell EMC iDRAC Service Module

Dell EMC améliore en permanence son produit Dell EMC iDRAC Service Module.

Nouvelles fonctionnalités de Dell EMC iDRAC Service Module 3.5

  • Systèmes d’exploitation pris en charge :
    • Red Hat Enterprise Linux 8,3
    • Red Hat Enterprise Linux 7,9
    • SUSE Linux Enterprise Server 15 SP2
    • Ubuntu serveur 20,04 LTS
    • VMware ESXi 7,0
  • Fonctionnalités nouvelles et améliorées
    • Le chargement sécurisé des bibliothèques pour empêcher le préchargement sur Linux et VMware ESXi.
    • Surveillance des attributs S. M. A. R. T des appareils basés sur un contrôleur de chipset SATA en mode RAID.
    • L’inclusion de la SATA du jeu de puces historique des fichiers log S. M. A. R. T dans SupportAssist collection.
    • SupportAssist l’envoi automatique de disques pour deux événements pour VMware ESXi :
      • Défaillance prédictive signalée pour le disque physique.
      • Un bloc de disque défectueux sur < périphérique > ne peut pas être réaffecté au cours d’une opération d’écriture.
    • Amélioration NVMe préparation au retrait de la fonction de Linux système d’exploitation : l’opération de préparation au retrait NVMe n’est pas autorisée lorsqu’un lecteur NVMe est en cours d’utilisation ou que l’opération de lecture et d’écriture brutes est en cours sur le lecteur NVMe.
    • Amélioration des fonctions iDRACHardReset et FullPowerCycle : les opérations iDRACHardReset et FullPowerCycle sont prises en charge lorsque l’option démarrage sécurisé est activée dans le BIOS. La version minimale du BIOS requise est 1.5.3 pour le serveur AMD yx5x.

Reportez-vous à la version la plus récente des notes de mise à jour de Dell EMC iDRAC Service Module pour obtenir la liste exhaustive des améliorations, ainsi que les limitations, les problèmes résolus et les problèmes connus.

Reportez-vous à Dell EMC iDRAC Service Module pour obtenir la liste exhaustive de toutes les versions d’iSM.

 
 

Paramètres iDRAC9

Téléchargement et installation de Dell EMC iDRAC Service Module

Dell EMC iDRAC Service Module est pris en charge sur la plupart des versions des systèmes d’exploitation Microsoft Windows, Linux et ESXi pour les serveurs PowerEdge équipés des systèmes iDRAC7, iDRAC8 et iDRAC9. Pour plus d’informations sur les plates-formes et les systèmes d’exploitation pris en charge, reportez-vous à la section Plates-formes prises en charge.

La version spécifique d’iSM pour votre système varie en fonction du modèle de serveur et du système d’exploitation installé. Pour télécharger la dernière version d’iSM :

  • Accédez à la page Dell.com/support et sélectionnez votre modèle de serveur ou saisissez son numéro de série.
  • Sélectionnez Drivers & downloads (Pilotes & téléchargements).
  • Sélectionnez le système d’exploitation de votre système.
  • Mot-clé iSM
  • Téléchargez la version la plus récente disponible pour Dell EMC iDRAC Service Module

Reportez-vous à la section Installation d’iDRAC Service Module pour plus d’informations sur la configuration logicielle, la configuration matérielle et la procédure à suivre pour installer, mettre à niveau et désinstaller iSM.

 
 
 

Ressources disponibles pour Dell EMC iDRAC Service Module

communauté

Participez à la communauté Systems Management pour bénéficier :

  • de forums pour poster des questions et des réponses ;
  • de blogs pour lire et commenter des articles ;
  • d’échanges d’idées pour suggérer des améliorations de produits et voter pour les idées publiées par d’autres membres de la communauté ;
  • et bien plus...

Documentation

Pour obtenir la documentation la plus récente, reportez-vous à la documentation Dell EMC iDRAC Service Module.

Livres blancs

iDRAC Service Module : accès iDRAC via un système d’exploitation hôte (en anglais)


Janvier 2017
Livre blanc de 17 pages
Ce livre blanc (en anglais) fournit des informations sur l’utilisation et le dépannage de l’accès iDRAC via la fonctionnalité de système d’exploitation hôte dans l’iDRAC Service Module versions 2.3 et ultérieures.

Lire le livre blanc

iDRAC Service Module : activation des alertes SNMP intrabande de l’iDRAC (en anglais)


Janvier 2017
Livre blanc de 17 pages
Ce livre blanc (en anglais) fournit des informations sur l’utilisation, la configuration et le dépannage des alertes SNMP iDRAC intrabandes dans l’iDRAC Service Module versions 2.3 et ultérieures.

Lire le livre blanc

iDRAC Service Module : comment effectuer une réinitialisation matérielle du processeur iDRAC (en anglais)


Juillet 2016
Livre blanc de 8 pages
Ce livre blanc (en anglais) fournit des informations sur l’utilisation et le dépannage de la fonctionnalité de réinitialisation matérielle du processeur iDRAC dans l’iDRAC Service Module versions 2.3 et ultérieures.

Lire le livre blanc

iDRAC Service Module 2.1 (min) sur les systèmes d’exploitation Ubuntu et Debian Linux (en anglais)


Septembre 2015
Livre blanc de 19 pages
Ce livre blanc (en anglais) fournit des informations sur l’utilisation et le dépannage de l’iDRAC Service Module versions 2.1 et ultérieures sur les systèmes d’exploitation Ubuntu et Debian Linux.

Lire le livre blanc

iDRAC Service Module : Windows Management Instrumentation (en anglais)


Avril 2015
Livre blanc de 17 pages
Ce livre blanc (en anglais) explique comment utiliser l’iDRAC Service Module afin de surveiller les différents profils matériels à l’aide des interfaces client Windows Management Instrumentation (WMI), telles que Windows PowerShell, la ligne de commande Windows Management Instrumentation, le client Windows Remote Management (WINRM) et WBEMTEST.

Lire le livre blanc

Vidéos

Comment installer l’iDRAC Service Module via l’interface utilisateur iDRAC

 

Découvrez comment installer iDRAC Service Module à partir de l’interface utilisateur iDRAC.

Novembre 2017

Comment effectuer une collecte SupportAssist dans iDRAC Service Module 3.0.1

 

Découvrez comment effectuer une collecte SupportAssist dans iDRAC Service Module 3.0.1.

Novembre 2017

Activation de l’accès iDRAC via le système d’exploitation hôte sur Microsoft Windows dans iSM 2.4

 

Cette section explique comment activer et configurer l’accès iDRAC via le système d’exploitation hôte sur Microsoft Windows.

Juillet 2017

Installation de l’iDRAC Service Module sur le système d’exploitation Microsoft Windows Nano

 

Découvrez comment installer l’iDRAC Service Module sur les systèmes d’exploitation Microsoft Windows Nano.

Juillet 2017

Activation de l’accès iDRAC via le système d’exploitation hôte sur Linux dans iSM 2.4

 

Apprenez à activer l’accès iDRAC intrabande pour les systèmes Linux.

Juillet 2017

Affichage des traps SNMP iDRAC reçus à partir du système d’exploitation hôte sur Linux dans iSM 2.4

 

Découvrez comment afficher des traps SNMP iDRAC reçus à partir du système d’exploitation hôte sur les systèmes d’exploitation Linux.

Juillet 2017

Surveillance des serveurs Dell par l’iDRAC Service Module à l’aide de WMI

 

Couvre le processus de surveillance des serveurs Dell via l’iDRAC Service Module (iSM) à l’aide de Windows Management Instrumentation (WMI) for Dell Server Management Pack Suite version 6.3 dans un environnement Microsoft System Center Operations Manager ou SCOM.

Juillet 2017
Cause
Dell EMC
Resolution
Dell Technologies 2021

Article Properties


Affected Product

Software, iDRAC Service Module, iDRAC8, iDRAC9, Lifecycle Controllers

Product

iDRAC7

Last Published Date

07 Apr 2021

Version

6

Article Type

Solution

Rate This Article


Accurate
Useful
Easy to Understand
Was this article helpful?

0/3000 characters